Communiqué de Presse Lundi 03 Octobre 2011
mercredi 5 octobre 2011, par Admin
JPEG - 19.2 ko

Le collectif citoyen de Groix, après avoir rencontré les différents acteurs du transport maritime de Groix - la dernière réunion étant celle avec la direction de la Compagnie Océane, lundi 3 octobre – constate un refus de la Compagnie, filiale de Véolia-Transports, d’envisager la mise en place de deux bateaux l’hiver. Elle se réfugie derrière le contrat de délégation de service public (DSP) signée avec le Conseil Général qui portait, entre autre, sur le nombre de rotations (5 par jour en hiver) et non pas sur le nombre de bateaux susceptibles de le faire.

Le Conseil Général « botte en touche » en se réfugiant derrière la DSP : c’est à la Compagnie Océane de gérer le problème. Encore faut-il rappeler que lors de l’attribution du marché des lignes maritimes pour les îles du Morbihan, deux conseillers généraux, et non des moindres, ceux de Belle-Ile et Groix, se sont abstenus. La délégation, dite de service public, était-elle au niveau de ce que doivent attendre les habitants des îles déjà largement pénalisés ?

Pour le COCIG, fort de plus de 2400 pétitionnaires, un seul bateau signifie pour les insulaires et les autres usagers de la ligne une dégradation du service public. Les conséquences sont directes en matière d’emploi (5,5 postes non pourvus) et des horaires pénalisants par le manque de souplesse avec un seul bateau.

Pour ces raisons, le COCIG appelle à une réunion publique d’information sur le sujet et des suites à donner face au blocage de la Compagnie Océane. Une réunion, où les élu(e)s groisillon(ne)s sont invité(e)s, se tiendra vendredi 7 octobre à 20h30 à la salle des Fêtes.

Le COCIG. Le 3.10.11