Lettre à Jean-Yves Le Drian - Ministre de la Défense
jeudi 6 août 2015, par Admin

Monsieur Jean-Yves Le Drian
Ministre de la Défense
14 Rue St Dominique
75700 PARIS 07 SP

Objet : Prise en compte de la question de la desserte maritime des îles dans la campagne des prochaines élections régionales.

Monsieur le Ministre,

Candidat socialiste morbihannais aux prochaines élections régionales, il vous appartiendra peut-être de diriger la liste régionale présentée par votre parti, lors de cette consultation. Quoi qu’il en soit, compte-tenu de votre expérience passée à la présidence de la Région et de l’attention que vous portez de longue date à l’avenir économique et social de la Bretagne et de ses îles, comme en atteste votre présence à Ouessant lors de la signature du contrat de projet avec les Iles du Ponant, votre parole sera écoutée. C’est la raison pour laquelle nous nous permettons de vous solliciter.

Le Collectif Citoyen de Groix est en effet engagé depuis plusieurs années dans un débat complexe et lourd de conséquences diverses pour l’avenir de nos îles, qui concerne leur desserte maritime.
Actuellement de compétence départementale et ce jusqu’à la fin de cette année, la desserte maritime des îles pourrait être transférée aux Régions, conformément à la modification apportée par l’article 8 de la loi NOTRe à l’article L. 5431-1 du code des transports. Ce dernier prévoit également que la Région "peut conclure des conventions à durée déterminée avec des entreprises publiques ou privées pour assurer l’exercice de cette compétence".

S’agissant de la desserte de l’île de Groix, nous militons depuis plusieurs années pour que soit privilégiée une approche intercommunale de l’organisation des transports publics incluant la desserte maritime. Notre appartenance à Lorient Agglomération, les échanges quotidiens de personnes actives, l’attrait qu’exerce l’île de Groix sur les habitants du continent, l’accès immédiat au centre-ville de Lorient dès la sortie du bateau venant de Groix, la connexion avec un réseau de transports urbains performant qui permet d’accéder rapidement aux grands équipements de la ville-centre et à la gare SNCF : autant d’arguments qui plaident en faveur d’une réponse adaptée à la réalité de notre bassin de vie en lui assurant une véritable continuité territoriale.

C’est cette réalité et les besoins qui en découlent que nous avons régulièrement mis en avant lors de nos rencontres avec le Conseil Départemental ; nous espérions que le renouvellement de la Délégation de Service Public pour la desserte maritime des îles du large serait l’occasion de l’organisation préalable d’un tel débat. Au mépris des règles élémentaires de la démocratie et dans la plus complète opacité, le président François Goulard s’est contenté d’une reconduction technico-administrative de la DSP, n’accordant d’intérêt qu’à ce qu’il est convenu d’appeler "la rationalisation des moyens" et qui, dans le cas présent, conduit à fragiliser dangereusement le cordon ombilical reliant les îles au continent, sans pour autant garantir l’équilibre financier de la DSP.

Nous espérons vivement que les prochaines élections régionales seront l’occasion de porter un regard neuf sur ce dossier capital pour l’avenir de nos îles.
Un simple transfert en l’état de cette compétence du Département à la Région serait désastreux pour l’ensemble des parties concernées, dans la mesure où il ne permettrait pas de s’affranchir des dispositions techniques adoptées jusqu’alors (rouliers, surcapacité), qui ont pour effet d’aggraver le poids des charges sans réussir à améliorer les recettes. Il est patent, en effet, que la flotte du Département est inadaptée aux besoins de la desserte des îles du Morbihan, et qu’elle grève lourdement le résultat d’exploitation. La réduction drastique du nombre de rotations et l’augmentation exponentielle des tarifs ont leurs limites et ne parviendront jamais à lever ce handicap.

Différents sondages tendent à montrer que c’est d’abord à partir de questions locales que se prononceront les électeurs lors des prochaines élections régionales. Soyez certain que, dans les îles du Morbihan, ils seront attentifs aux propositions qui leur seront présentées concernant les liaisons maritimes.

Nous espérons vivement, Monsieur le Ministre, pouvoir compter sur votre appui, pour qu’un débat sérieux et argumenté puisse enfin s’engager et que des réponses adaptées soient apportées à cette question vitale pour l’avenir immédiat des territoires insulaires.

Dans l’attente de vous lire, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos sentiments respectueux.

Le Président du Cocig
Régis Leclercq

Collectif citoyen de Groix – Boite des Associations
Mairie – 56590 GROIX – www.cocig.org