Liaisons maritimes - Gérard Perron écrit au COCIG
jeudi 20 février 2014, par Admin

Hennebont, le 13 février 2014

A

Collectif Citoyen de Groix
56590 GROIX

Monsieur le Président,

Vous avez interpellé par lettre ouverte Monsieur Le Meur, Président du Groupe de Gauche du Conseil Général concernant les menaces sur la desserte maritime des Iles du Morbihan en général et de Groix en particulier.

Le Président et le Conseiller Général du canton de Belle-Ile Yves Brien chargé de la question des liaisons maritimes au sein du groupe Morbihan Ensemble vous ont répondu par un communiqué le 11 février. Ils vous ont fait part des interventions faites au sujet des liaisons maritimes lors des sessions départementales notamment par la voix d’ Yves Brien.

Dans la mesure où j’interviens également sur ce sujet au Conseil Général (cf ci-joint les interventions) je tenais à vous faire part de mon point de vue quelque peu différent de celui du Groupe de Gauche auquel pourtant j’appartiens en tant qu’ Elu Communiste/Front de Gauche. Je partage vos inquiétudes et condamne la manière dont est traité ce dossier notamment par le manque de démocratie qui devrait être la règle en associant en premier lieu les usagers.

Je partage également votre approche territoriale, il faut en effet prendre en compte « la spécificité de la relation maritime de Groix avec la ville-centre de la Communauté d’Agglomération à laquelle elle appartient ».

Et bien sûr je partage votre analyse lorsque vous dites que « la question de la liaison maritime est d’un intérêt vital et mérite mieux que l’approche purement comptable à laquelle on nous convie ».

C’est la raison pour laquelle j’ai toujours défendu la Régie Directe quand cela était possible pour la mise en oeuvre de compétences territoriales qu’elles soient communales, intercommunales, départementales ou régionales.

Pour ce qui concerne les liaisons maritimes vous constaterez à la lecture de mes interventions que j’ai toujours défendu la Régie Directe plutôt que la Délégation de Service Public (DSP) ou la gestion par une Société Publique Locale (SPL) qui dans le cas qui nous intéresse pourrait être créée entre le Conseil Général et les Communes et EPCI des îles concernées.

Les SPL là où elles sont mises en place semblent donner satisfaction tant aux usagers qu’aux collectivités ainsi qu’aux élus qui ont la charge de les gérer.

Je reste bien entendu à votre disposition pour évoquer avec vous ces questions.

Dans l’attente, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments distingués.

Gérard Perron,
Conseiller Général du Morbihan
Maire d’Hennebont