Rencontre avec Jo Brohan
mercredi 30 novembre 2011, par Admin

A son arrivée à Groix, la délégation du Cocig composée de Noël Le Gurun, Elizabeth Mahé, Régis Leclercq et Guéna le Gras (absent de la photo) invitait chacun à continuer à se mobiliser. Notamment le 6 décembre pour aller à Vannes en bus.

Après la série de manifestations qui a agité l’automne insulaire au sujet de la restructuration de la desserte l’hiver, une délégation du collectif citoyen de Groix (Cocig) a rencontré lundi à Vannes Jo Brohan, président de la commission Infrastructures et Jean-Baptiste Milcamps, directeur des activités maritimes au conseil général. « On ne s’attendait pas à une grande annonce. Il n’y aura pas deux bateaux au premier trimestre 2012 », annonce Régis Leclercq. « Nous avons appuyé sur ce qui fait le sens des revendications à savoir des exemples concrets d’inconvénients notoires dans les changements imposés : l’impact sur la vie familiale, sur les entreprises mais aussi les conditions de transports des personnes âgées ou les malades » complète cependant Élisabeth Mahé.

Si la revendication première n’a pas été satisfaite, les membres du collectif ont pu prendre date. « Il nous a été indiqué que pour l’hiver prochain, de nouvelles propositions pourront être faites à la prochaine commission des horaires à laquelle nous avons eu l’assurance de siéger quoi qu’il arrive ». Le Cocig en avait été en effet écarté lors de la séance du 15 novembre dernier.

Les membres de la délégation signalent encore : « Nous avons entendu un mea culpa sur la mise en service de l’Île de Groix, totalement inadapté. Pour la construction du prochain bateau il y aura une large concertation et une étude très précise des besoins des Groisillons ». En attendant, le collectif ne désarme pas vraiment. « Nous avons annoncé que nous viendrons à l’Hôtel du département à la prochaine session, début décembre. Une collecte est lancée dans les commerces pour affréter un bus et nous serons sous les halles. »
Ouest-France - 30 novembre 2011